Natexpo, le salon international des produits bio, qui s’est tenu en octobre dernier à Paris, a remporté un large succès. De nombreuses nouveautés ont été présentées à cette occasion. Cette année, trois grandes tendances ont animé l’innovation : le végétal, les produits sans et les super-aliments.

  • Le végétal remplace l’animal. En effet, si l’essor du flexitarisme est très visible en conventionnel, le phénomène est encore plus ancien et plus marqué en bio. Les viandes sont souvent remplacées par des substituts à base de légumineuses. Au rayon fromages, de nouvelles alternatives commencent à apparaître. Tartex commercialise par exemple des Vegeese, des analogues de fromage, constitués d’amidon de maïs et de protéines de pois. Côté dessert, le soja reste incontournable mais de nouvelles innovations apparaissent, à l’image de la gamme de desserts à base d’avoine et de chanvre de Sojade (Triballat Noyal). L’amande commence également à avoir la côte.
  • Le « sans » prend ses marques. Si le sans gluten reste un incontournable en bio, d’autres ingrédients comme le palme, les sels nitrités ou même la caféine sont de plus en plus remplacés. Bioporc propose par exemple, un filet mignon fumé, aromatisé et tranché sans sel nitrités. Artzenco commercialise, quant à lui, un « café » de lupin, sans acidité et sans caféine.
  • Enfin, dernière tendance forte qui a marqué le salon : les super-aliments. Les super-fruits, les super légumes ou encore les super-graines ont été rejoint, cette année, par les algues et les produits fermentés. En effet, les algues et les kombuchas (thé vert fermenté contenant des probiotiques) étaient omniprésents sur le salon. Les chips d’algues de Marinoé ont d’ailleurs remporté le Trophée d’or (catégorie alimentation). C’est une tendance également très visible chez les fournisseurs d’ingrédients qui mettent en avant le gingembre, le curcuma, le baobab, le moringa ou encore les produits de la ruche.

Le salon Natexpo montre bien que les produits qui suivent ces tendances se perfectionnent, en termes de goût, de texture et de visuel. Pour Valérie Lemant, responsable du salon Natexpo, « les consommateurs de demain sont les millennials. Ils sont attachés à l’esthétique, les emballages doivent être beaux […]. Le message à faire passer n’est plus seulement que le produit est bon, mais qu’il est aussi fun et intelligemment pensé. ». Dans ce contexte, la prochaine tendance de Natexpo 2018 pourrait être la praticité ?

 

Sources : Process Alimentaire. n° 1353, décembre 2017, p 48 : « Les trois tendances star qui ont brillé sur Natexpo »